LE SORBIER - Le Réveil Horticole

Aller au contenu

Menu principal :

LE SORBIER

Rubrique plantes > ARBRES & ARBUSTES
 

Le Sorbier des oiseleurs est le plus courant et le plus connu des sorbiers.
Avec son feuillage léger et sa floraison généreuse, il est très décoratif dès le printemps.
Mais, c’est surtout sa fructification très colorée qui le rend remarquable
en automne et en hiver.
Voilà un arbre facile à vivre qui égaie le jardin pendant la mauvaise saison.

 

Famille : Rosacées                                      Exposition : soleil, mi-ombre
Hauteur : 10 à 15m                                   Rusticité : rustique
Floraison : mai à juin                                 Fleurs : grappes de fleurs blanches
Sol : riche, drainé et peu calcaire                  Plantation : automne
Feuillage : caduc                                       Utilisation : décoration isolé  

Présentation
Appartenant à la famille des Rosacées et au genre Sorbus qui rassemble plus d'une centaine d’espèces, le sorbier des oiseaux ou sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia) est un petit arbre très ramifié au port dressé et à la cime arrondie.
Ses rameux à l’écorce gris clair, crevassée chez les vieux sujets, portent des feuilles composées vert foncé dont les bords sont dentés.
En mai-juin, le sorbier se couvre de corymbes de fleurs blanc crème qui font place ensuite à des grappes de fruits ronds, les sorbes, qui se colorent, selon les variétés, dès juillet en rose orange ou en rouge clair et persistent sur l’arbre jusqu’en décembre.
Petit arbre de nos régions, le sorbier fait partie du patrimoine arboré de Wallonie.
Qu’il soit planté dans un jardin, aligné sur une avenue ou semé naturellement dans une coupe forestière, le sorbier nous offre ses atouts en toute saison.
Au printemps, il dévoile des amas de fleurs blanches groupées en bouquets serrés, tels des pompons hérissés d’étamines.
L’été, il dispense une ombre légère au travers de son feuillage découpé.
L’automne embrase son houppier de couleurs chatoyantes, rouge et or.
L’hiver venu, il expose ses fruits pour le plus grand bonheur des oiseaux.
Ses qualités ornementales et son encombrement réduit en fait un allié des jardins exigus et des allées étroites.
Son bois est utilisé pour ses caractéristiques particulières, notamment dans la fabrication d’instruments de musique.
Ses fleurs sont appréciées par les insectes pollinisateurs et ses fruits par les oiseaux.

Sol
Peu exigeant, le sorbier accepte tous les sols, même secs ou pauvres.

Exposition
Plantation en situation ensoleillée et à l'abri des vents, ce qui favorise sa croissance
car son enracinement est superficiel et il risque de se coucher sous les bourrasques.

Entretien du sorbier
Une taille de formation est nécessaire sur les jeunes sorbiers.
Supprimer les branches mal placées et celles qui s’entrecroisent pour aérer la ramure. Rusticité et résistance
                                                                                                                                                                                                            
Rusticité
Le sorbier est très rustique et supporte sans dommage des gelées de –20°C.

Maladies du sorbier
Le sorbier peut être attaqué par les pucerons et les araignées rouges par temps chaud et sec, mais cela reste sans conséquence sur la santé de l’arbre. Comme d’autres Rosacées, il peut aussi être atteint par le feu bactérien mais c’est assez rare.
                                                                                                                         Franz De Weerd












Extrait du portail "environnement.wallonie"
2014 - L'année du Sorbier
Cette année, nous vous présentons trois espèces de sorbier :


Sorbus aucuparia L. – Le Sorbier des oiseleurs
Le plus courant et le plus connu des sorbiers ne dépasse pas les 10 à 15 mètres de hauteur.
Il se caractérise par son feuillage composé et ses fruits globuleux rouge vif.
Ses inflorescences blanches de 10-15 cm de diamètre apparaissent au mois de mai.
Il est particulièrement apprécié par l’avifaune.
Comment le distinguer des autres sorbiers ?
Les feuilles sont composées pennées avec des folioles entièrement dentées et le bourgeon d’hiver est pubescent.

Sorbus domestica L. – Le Cormier
Culminant à 15-20 mètres de hauteur, le Cormier est surtout utilisé pour ses qualités ornementales.
Son feuillage composé s’accompagne, en mai, de grappes de grosses fleurs blanches (1,5 cm de diamètre), suivies de fruits piriformes brun-rouge de 3 cm.
Comment le distinguer des autres sorbiers ?
Les feuilles sont composées pennées avec folioles non dentées dans leur tiers inférieur et le bourgeon d’hiver est glabre.

Sorbus torminalis (L.) Crantz – L’Alisier de bois

L’Alisier des bois s’élève de 15 à 20 mètres de hauteur. Il se distingue par des feuilles entières au limbe découpé.
Vers mai-juin, il présente des fleurs blanches de 1,2 cm de diamètre rassemblées en petits groupes.
Les fruits bruns de 1,5 cm apparaissent ensuite. L’Aliser des bois est apprécié pour son feuillage chatoyant en automne et la
qualité de son bois. Attention, l’Alisier des bois n’apprécie pas les sols frais.
Plantez-le plutôt dans un sol sec, voire caillouteux pour un développement optimal.
Comment le distinguer des autres sorbiers ?
Les feuilles sont simples à limbe lobé de couleur verte (absence de duvet gris-blanc sur les faces inférieures).   

 
Retourner au contenu | Retourner au menu