LA ROSE - 3ème partie - Le Réveil Horticole

Aller au contenu

Menu principal :

LA ROSE - 3ème partie

Rubrique plantes > ARBRES & ARBUSTES

Quand on parle de rose on pense aussi à " La rose des vents "
Pour la petite histoire :

Une rose des vents est une figure indiquant les points cardinaux :
nord, sud, est, ouest et les orientations intermédiaires, jusqu’à 32 directions.
Initialement,
les roses de vents n’indiquaient pas des directions mais huit vents.
Cette rose des vents était utilisée par les marins sur la Méditerranée
pour se repérer.
La direction, le nom et les effets de chacun de ces vents pouvaient varier
suivant les régions (en particulier, les directions du Mistral et de la Tramontane
sont permutées dans la région du Languedoc).
         


Article 3 - La fumure; les utilisations de la rose; Les variétés odorantes et parmi elles les plus parfumées;
              Les tailles de formation et d'entretien; quelques adresses à visiter

La fumure :
Les rosiers sont classés parmi les plantes dont les besoins en substances nutritives sont moyennement élevés.
Culture en conteneurs :
en choisir un en fonction du développement de la plante.
Emietter et humidifier 100 litres de tourbe fertilisée (pH 5,5-4,5) et mélanger avec 30 litres de terre argileuse ou 40 litres de terre de jardin.
La fumure de base du terreau est suffisante jusqu'à l'apparition des boutons floraux; ensuite il faut prévoir une fumure de couverture par irrigation fertilisante tous les 10à 15 jours de Bayfolan sur terreau humide (non sec) jusqu'à la floraison automnale.
Culture en pleine terre : outre la tourbe et le fumier décomposé (compost) à la plantation, épandre 100 gr/m² d'engrais plantation.
Après la taille d'été 50gr/m² d'engrais floraison, puis les années suivantes épandre la même dose également après l'hiver, après la taille, puis à l'apparition des boutons floraux, ensuite après émondage des fleurs fanées : soit 4x / an en terrain léger ou sablonneux. En terrain lourd, 2x suffisent (printemps et automne).
Culture de rosier isolé : 25 gr. pour un buisson; 50 gr pour un rosier tige; 150 gr pour un grimpant.

Quelques toiles célèbres
sur le thème de
"La rose"

Eléments nutritifs : azote, phosphore, potassium, calcium, magnésium, olgo-éléments dont le fer est important.
Azote :
une carence se reconnait aux feuilles petites, jaunâtres et dures, aux tiges courtes, aux boutons de petite taille et aux fleurs décolorées. Un excès provoque une croissance luxuriante et une sensibilité aux maladies.
Phosphore : une carence provoque une croissance nanifiée avec un feuillage bleuâtre et violet et une floraison médiocre. Un excès provoque la chlorose.
Potassium : le rosier en est très friand, s'il vient à en manquer, les tiges seront courtes, les feuilles chlorotiques ou nécrosées, les fleurs petites ou avortées.
Calcium :
un excès, par augmentation du pH, provoque une chlorose par carence en fer et autres oligo-éléments.
Magnésium : une carence provoque un pâlissement des feuilles le long des nervures, les bords restant verts; les fleurs sont plus pâles également. Utiliser un engrais foliaire (Bayfolan)
Oligo-éléments :
un manque de fer provoque la chlorose des feuilles les plus jeunes, qui jaunissent et restent petites. Intervenir avec un chélate de fer ou du Bayfolan

Utilisations de la rose :
Bouquet :
couper les tiges d'un demi cm au sécateur; enlever les épines et les feuilles qui risquent de pourrir dans l'eau; de l'oasis ou quelques billes au fond d'un vase facilitent la disposition des fleurs; ajouter des pastilles de conservation à l'eau du vase; changer l'eau chaque jour, en recoupant les tiges; les tremper complètement chaque soir dans une baignoire d'eau fraîche pour leur faire reprendre vigueur. Ne couper au jardin que le soir ou le matin très tôt en choisissant celles qui sont en boutons.
Consommation : les fruits (cynorrhodons) sont très riches en vitamine C, surtout ceux de Rosa rugosa et de Rosa canina.
Les cynorrhodons de Rosa rugosa contiennent de 2200 à 6900 mg de vit.C pour 100 gr de pulpe, que l'on obtient en passant les baies cuites à la passoire (les oranges n'en contiennet que 50 mg). Les baies se conservent longtemps et peuvent être mises en petites quantités dans la soupe (pour éviter le scorbut). On peut également faire une décoction de boutons séchés de Rosa gallica pour traiter les infections de la bouche et de la gorge.
Essence de rose : en Bulgarie, la production débute la troisième année de culture de Rosa damascena jusqu'à la dixième année. Trois millions de corolles à l'hectare, distillées deux fois, puis on laisse reposer le liquide pour séparer l'essence. Il faut 50.000 corolles pour obtenir 5 gr d'essence.
Elle sera ensuite diluée pour la fabrication de parfum ou d'eau de rose. Si vous voulez essayer, il suffit de faire bouillir un bol de pétales de rose frais dans une demi tasse d'eau pendant une vingtaine de minutes. Laisser refroidir, filtrer et conserver au réfrigérateur. Cette infusion ne supporte pas la cuisson, il faut l'ajouter au dernier moment.
Pots-pourris : il suffit de faire sécher à l'air libre des pétales de rose qui, mis en couches alternées avec de la lavande, seront placées dans un récipient en verre avec une fermeture hermétique. On peut ajouter quelques gouttes d'essence pour intensifier le parfum.
Pétales confits : plonger les pétales dans un blanc d'oeuf battu, enlever avec une pincette et saupoudrer de sucre cristallisé très fin et conserver dans un bocal hermétique à l'humidité, après avoir séché à l'air libre ou au four préchauffé à 50°C maximum.
Confiture de cynorrhodons :
après avoir nettoyé les fruits et enlevé sépales et pétioles, faire bouillir dans une casserole d'eau 20 - 30 min. jusqu'à ce qu'ils soient tendres (1 kg de fruits par litre d'eau). Filtrer et passer les fruits pour obtenir la purée de baies. Mélanger à la purée la moitié de son poids en sucre et porter à ébullition. Remplir des bocaux stériles et fermer immédiatement, laisser refroidir lentement (sous une couverture).
Confiture de pommes et de cynorrhodons : prendre 1 kg de pommes, les peler, couper en morceaux, faire bouillir 30 min., passer à la passoire et laisser égoutter pendant toute une nuit. Recueillir le liquide et l'ajouter à la purée de cynrrhodons préparée comme dans la recette précédente. Ajouter 1 kg de sucre et faire bouillir jusqu'à ce que la confiture devienne consistante. La mettre en pots quand elle est encore chaude.

Quelques planches du
        célèbre
Pierre-Joseph Redouté

    cliquez pour agrandir 8

 

Variétés odorantes :
Rosiers grimpants pour pergola :
« Maréchal Niel ›› ; « Madame Caroline Testout » ; « Aimée Vibert ›› ; « Sénateur Amic ›› ; « Zéphyrine Drouhin ›› ;
« Blairi numéro 2 ›› ; « Red Parfum » ; « Sombreuil ›› ; « Leverkusen » ; « Crimson Glory » ; « Paul Lede » ;
« Ferdinand Meyer ›› ; « Pink Cloud » ; « Aloha ›› ; « Etoile de Hollande ›› ; « Francis E. Lester ››`
Rosiers buissons :
« Abraham Darby ›› ; « Baronne Prévost ›› ; « Eiffel Towers » ; « Splendens ›› ; « Roseraie de l'Hay  » ; « Héritage ›› ;
« The Mac Carney Rose ›› ; « Conrad Ferdinand Meyer » ; « Tiffany ›› ; « Double Delight » ; « Sea Foam ››
Parmi les plus parfumés et les plus vigoureux - voici six rosiers au parfum somptueux, résistants aux maladies :
Grimpants : « Madame Isaac Pereire ›› ; « Madame Alfred Carrière » ; « Constance Spry »
Buissons : « Roseraie de l'Hay ›› ; « Héritage ›› ; « Félicia ››.

Les tailles :
Taille de formation : Les deux ou trois premières années, former l'arbuste pour lui donner le volume souhaité en fonction de
sa situation et de l'effet recherché _ Un tuteurage des premières branches, destiné à former la charpente de base, est souvent
nécessaire pour leur donner une position bien évasée qui permet de dégager et d°aérer le centre de l'arbuste.
Taille d”entretien :
Les rosiers arbustes non remontants ( fleurissant en mai ou juin sur le bois de l'année précédente) doivent être taillés après la
floraison, aussi court que nécessaire, pour redonner une forme harmonieuse à la plante et pour aérer son centre.
Cette taille assure une nouvelle végétation de jeunes rameaux au cours de l'été, qui refleuriront l'an prochain.
Les arrosages ne doivent pas être négligés pendant cette période. Il suffira en janvier- février de rééquilibrer le rosier en taillant
les pointes et le tiers supérieur pour obtenir une floraison plus abondante l'été suivant.
Les rosiers arbustes remontants ( fieurissant sur le bois de l'année) doivent être taillés l'hiver, avant le départ de la végétation.
Au cours de l'été, supprimer les bouquets floraux défleuris, en conservant toujours la forme de la plante.
Les rosiers grimpants demandent à être palissés dès la première année en répartissant les jeunes branches en oblique ou à
l'horizontale sur les surfaces ou les supports à couvrir. Après la floraison, tailler environ de moitié les rameaux latéraux ayant
porté des fleurs et, au cours de l'hiver, supprimer les branches trop anciennes et le bois mort.
Les rosiers lianes ne demandent pas de taille, néanmoins, on peut couper les branches trop envahissantes à n'importe quel
moment de l'année. De même, ne pas couper les fleurs fanées si on tient à profiter de leur belle fructification en automne.
Les rosiers buissons à massifs sont principalement des rosiers modernes auxquels on demande une floraison régulière et abondante.
Tailler ces rosiers en février- mars, très court, à 5- 10 cm du point de greffe ( soit 2 à 4 yeux).
Après la première floraison de mai- juin, tailler les bouquets floraux défleuris.
Les variétés anciennes à végétation basse et remontante se taillent de la même manière.

Quelques adresses à visiter :
Daniel Schmitz Roses ( Roses du temps passé) 4960 Bellevaux - Malmédy - Tél. 080 /33 75 34 - Fax 080 / 77 05 33
Autoroute E-42 Verviers- St- Vith ~ Prüm sortie n°11 vers Malmedy ; à l”entrée de Malmedy : toumer à droite à la Station FINA
Pépinière et Jardin accessibles toute l'année du mercredi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h.
Fermé entre Noël et Nouvel An, ainsi que la semaine qui précède les portes ouvertes fin juin (dernier week-end) et aussi durant
les congés annuels du 15 au 31 août.
Catalogue en couleur < Roses du Temps Passé > 150 des meilleures variétés (voir son site)

« La Roseraie ›› Duytschaever R. & T.
- Rue J.Kennedy, 57, 59 - 6250 Roselies (Aiseau - Presles) - Tél. 071 /77 39 36

Lucien GODEAU   

 
Retourner au contenu | Retourner au menu