Le hérisson - Le Réveil Horticole

Aller au contenu

Menu principal :

Le hérisson

Amis du jardinier

    Un peu d'histoire ...

Au Moyen Âge, les hérissons n'ont pas connu un sort toujours très envieux.
Cet animal faisait parfois partie de la liste d’ingrédients dans la fabrication
de concoctions médicinales empiriques.
  
Ainsi on croyait que :

- les cendres de la peau des hérissons avaient la caractéristique d’enrayer les problèmes de calvitie ;
- ou
aussi que la vision de nuit pouvait être améliorée simplement en mangeant l’œil droit d'un

hérisson préalablement frit dans l’huile de lin.

Au Pays basque, à Laudio et à Larrabezua, on met aux enfants des dents de hérisson en amulette (Kutun),

pour provoquer la première dentition.         source Wikipédia

Description
Le hérisson commun (Erinaceus europaeus) est un petit mammifère, omnivore et nocturne, de la famille des Erinaceidae. Il est assez répandu partout en Europe, y compris même en Russie Européenne, à l'exception du grand Nord, de la Turquie et du Caucase.
On le rencontre en lisière de forêts, dans les prairies bordées de haies et aussi dans nos jardins lorsque ces derniers se présentent avec des lieux de protection.
En Europe, c'est une espèce protégée.  




Il est le seul mammifère d’Europe à avoir des piquants sur le dos. Ses piquants, au nombre approximatif de 7 000 chez l'adulte, sont creux et mesurent entre 2 et 3 cm de long. Il ont une durée de vie d'environ 18 mois et se renouvellent.
Le reste du corps est recouvert de poils raides et bruns qui ne suffisent pas pour le protéger des grands froids. Ses 4 pattes sont en partie cachées par les poils.
Il mesure une trentaine de cm de long pour une quinzaine de cm de haut.
Son poids varie en fonction du moment de la saison. Il pèse autour de 500 à 600 g en début de saison mais peut atteindre plus de 2 kg à l'approche de l'hiver.
Pendant sa période active, il dort en général toute la journée à l'abri pour ne sortir que le soir à la recherche de sa nourriture durant la nuit.

Sa reproduction
A la fin de la période d'hibernation commence la saison de l'accouplement qui dure jusqu'en septembre.
A l'issue d'une gestation de 6 semaines, la femelle donne naissance à une portée de 4 à 6 petits.
Il arrive qu'il y ait 2 portées sur la même année.
Aveugle à la naissance, le petit ne pèse pas plus de 25 gr et n'est pas pourvu de piquants. C'est pourtant sur quelques heures que son dos va se couvrir d'épines flexibles de couleur blanche et non piquantes.
Ces épines vont tomber petit à petit et être remplacées par des piquants bruns en 4 à 6 semaines jusqu'à disparition complète. A ce moment, le petit hérisson est pourvu de plusieurs milliers de piquants.
Dès l'âge de 3 à 4 semaines, il accompagne sa mère pour apprendre à reconnaître les proies dont il se nourrira plus tard. A ce moment et durant quelques semaines encore, il continue à être allaité et devient autonome dès l'âge de 2 mois. C'est donc au bout de ce délai que la famille se disperse.

Espérance de vie
Sa durée de vie normale, de 8 à 10 ans, est en réalité aujourd'hui réduite à 2 ans à peine compte tenu des innombrables menaces qui pèsent sur son quotidien.
On peut citer parmi les causes principales, les pesticides, la route et les voitures, les zones infectées et même les noyades dans les piscines.
On peut ajouter à cela les parasites et autres prédateurs dont le renard, le grand-duc, la chouette hulotte, les chiens et chats, le sanglier ...

Le hérisson et l'hiver
Dès le début de l'automne, le hérisson se cherche un endroit protégé, tas de branchages, terrier...
Il aménage son gîte au moyen de brindilles, de feuilles mortes et d'herbes. Au moment de l'hibernation, il se roule en boule avant de tomber dans un profond sommeil qui peut être entrecoupé de courts réveils. Ce sommeil entraine une consommation de ses réserves en graisse et il est indispensable que celles-ci soit conséquentes avant d'entamer cette mise en hibernation, d'où les grandes différences de poids qu'il connait sur une saison. Des réveils aussi brefs que possible sont donc au programme afin de lui permettre de rechercher la nourriture nécessaire à rétablir un niveau acceptable de ses réserves.

Son alimentation
Le hérisson traditionnellement classé dans l'ordre des insectivores est pourtant omnivore.
Il se nourrit d'insectes bien sur mais les escargots, limaces, les vers de terre sont à son menu.
Il mange aussi des fruits, des baies, des champignons, des œufs cassés.
Il peut s'attaquer parfois à des rongeurs, des lézards ou des batraciens.
Au contraire de sa vue qui est très basse, son ouïe est très fine et son odorat très développé.
Il peut ainsi détecter la nourriture jusqu'à quelques cm dans le sol et même entendre  le glissement d'un ver de terre sous des feuilles mortes.

Comment l'aider à se constituer un abri ?
Un tas de bois spécialement aménagé, une haie, un tas de feuilles, une caisse retournée peuvent constituer pour lui l'essentiel des matériaux dont il aura besoin.
Avoir un hérisson dans son jardin peut constituer une aide précieuse pour le jardinier comme prédateur naturel contre limaces et insectes indésirables.
Il peut arriver qu'il y ait nécessité de le nourrir temporairement. Dans ce cas on peut lui donner de la nourriture pour jeunes animaux domestiques et de l'eau.

Il faut éviter le pain et le lait car ces aliments lui provoquent des diarrhées mortelles.

Hérissons en détresse !  Que faire ?
Si vous recueillez un hérisson nécessitant des soins, vous pouvez trouver dans notre région des Centres de revalidation.
En prenant contact avec eux, définissez au mieux le problème et suivez leurs conseils pour leur transport.

Vous trouverez ci-dessous les coordonnées de ces Centres.

BIRDS BAY - Allée du Bois des Rêves, 1
              1340  OTTIGNIES LLN                 
Tél. 0495/311.421 -  0498/501.421

newinfo birdsbay.be

ASBL "L'Arche" - Allée du Trainoy, 12-14
1470  BOUSVAL (Genappe)
Tél. 010/61.75.29

bernard.daune belgacom.net

 
Retourner au contenu | Retourner au menu