LA LAVANDE - Le Réveil Horticole

Aller au contenu

Menu principal :

LA LAVANDE

Rubrique plantes > ARBRES & ARBUSTES

Présentation

Tout le monde connait la lavande, avec son feuillage argenté et ses inflorescences mauves parfumées
qui évoquent les paysages de  Provence, le chant des cigales et le bruitage des grillons.
Pourtant cette plante peu exigeante s'adapte à tous les terrains !
Elle nous offre une note ensoleillée au jardin et même en hiver, sa forme arrondie et
sa belle couleur argentée accrochent le regard quand le jardin est au repos.
Aujourd'hui, elle est vendue un peu partout, en godets (les plus petits) ou en container en plastique.
Il est inutile d'acheter des sujets trop gros car sa croissance est rapide et
il vaut mieux qu'elle grossise à son emplacement définitif.
Son nom latin Lavandula (lavare, qui signifie laver), fait allusion à l'utilisation très ancienne
de cette plante dans les sels de bains, les onguents, les parfums.
La lavande est connue depuis la nuit des temps pour son parfum et ses propriétés apaisantes et antiseptiques.
Une note ensoleillée sans pareil au jardin !

Distribution
Venue de l'ouest du bassin méditerranéen, la lavande était déjà utilisée par les Romains pour
conserver le linge et parfumer les bains. En Provence, la lavande fut utilisée dès le Moyen Âge,
pour la composition de parfums et de médicaments, mais c'est à partir du XIXe siècle que sa
culture se développe.
L'essor de la production française d'huile essentielle de lavande fine est lié à l'implantation de
parfumeries dans la région de Grasse. La mise en culture organisée systématique du lavandin,
dans les années 1950, prendra ensuite le relais.

Variétés
On distingue quatre espèces principales :
Lavandula angustifolia, ou lavande vraie.
Lavandula latifolia, ou lavande aspic. Nom ancien : L. spica.
  
Par rapport à la précédente,  ses feuilles sont plus larges et très odorantes.
  Les fleurs ont une odeur très camphrée.

Lavandula x intermedia, ou lavandin, hybride naturel entre les 2 précédentes.
 
C'est la troisième des lavandes provençales. Découvert un peu par hasard, il a été cultivé à
   partir des années 1930. Le lavandin est aujourd'hui l'espèce la plus   cultivée, car sa fleur
   est plus productive en huile essentielle que la lavande vraie.

Lavandula stoechas, ou lavande papillon. À l'état sauvage, c'est certainement la
  lavande dont le territoire géographique est le plus vaste. Elle occupe tout le pourtour
  méditerranéen mais elle n'est d'aucune utilité en parfumerie.

Utilisation
En parfumerie : elle entre dans la confection de parfums et la composition de différents produits d'usage courant.
En aromathérapie
: la lavande fine sous la forme d'"huile essentielle 100% pure et naturelle" trouve sa place dans le traitement des insomnies (2 à 3 gouttes sur l'oreiller), de l'irritabilité (en diffusion dans l'air), des maux de têtes (en massages sur les tempes), du stress (5 à 6 gouttes dans le bain).
Parfums d'intérieurs :  rien de plus facile que de confectionner des petits sachets parfumés pour embaumer le linge ou d'utiliser les feuilles et les épis séchés dans un pot-pourri.
Pour les bouquets secs
: coupez les inflorescences avant que les fleurs ne soient complètement ouvertes, les épis composent des bouquets très durables.

Plantation
 
La lavande affectionne particulièrement les sols ordinaires mais peut d'adapter sans problème à un sol pauvre voire sec et calcaire.
 L'exposition doit être ensoleillée. En serrant les pieds (20 à 30 cm d'écartement), elle peut former rapidement une petite haie basse.
 Elle peut aussi être cultivée en pots comme et décoration en bordure de chemins.
 Pendant que vous préparez la plantation, faites tremper le pied de lavande dans un seau rempli d'eau, pour humidifier la motte.  
 Faites en terre un trou 2 fois plus gros que le container en plastique initial. Décompactez un peu le fond du trou, et mélangez la
 terre ainsi ameublie avec une poignée d'engrais. Ajouter du sable afin de drainer convenablement le sol.
 Si les racines sortent par les orifices du container, découpez le plastique avec un sécateur en prenant soin de ne pas abîmer les racines.
 Placez la motte au centre du trou, remettez la terre que vous avez ôtée, et tassez bien autour avec le plat de la main.
 La motte doit se retrouver légèrement plus bas que le niveau du sol, de manière à créer une petite cuvette autour du pied.  
 Enfin, comme toujours lors d'une plantation, arrosez copieusement.

Entretien
La taille est très simple mais indispensable. Elle a lieu en mars-avril en rabattant les pousses défleuries à 2-3 cm de leur point de naissance. Veillez à maintenir une silhouette arrondie. Cette opération de printemps doit être faites avant l'apparition des ébauches florales d'avril.
Une taille estivale au milieu de l'été après la cueillette des inflorescences permet de conserver un buisson harmonieux. Il s'agit de rabattre les branches à moitié pour provoquer de nouveaux départs et un épaississement de la touffe.
Désherbage : Désherbez soigneusement les jeunes plantations de lavande. Un paillis organique de coques de cacao ou de paillette de lin est conseillé.  Dans une terre de qualité normale, il est inutile de fertiliser la lavande.
Arrosage : La lavande est une plante parfaite pour un jardin sans arrosage. Arrosez seulement lorsque le sol est vraiment très sec.
Bouturage
La multiplication de la lavande peut être pratiquée au moment de la taille.  Prélevez les boutures de préférence sur des rameaux qui n'ont pas fleuri.   Si le rameau est fleuri, supprimez la fleur. Otez les feuilles du bas de la tige, et coupez juste en-dessous d'un oeil.
  N'employez pas d'hormone de bouturage, et plantez vos boutures de lavande dans un mélange de sable et de tourbe, à   l'étoufée (dans une mini-serre ou en plaçant un sac plastique autour des godets).
                                                                                                                                                     Franz De Weerd

 

Vertus médicinales
Utilisée dans l'Antiquité pour son parfum et ses qualités thérapeutiques,
la lavande est aujourd'hui
très prisée en phytothérapie.
Elle intervient notamment pour des problèmes de
nervosité, digestifs ou articulaires.
Nombre de ses propriétés médicinales sont résumées dans un paragraphe

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu