L'origine des noms ? - le 10/07/2014 - Le Réveil Horticole

Aller au contenu

Menu principal :

L'origine des noms ? - le 10/07/2014

Botanique et histoire > LE VOYAGE DES PLANTES
 

NDLR

Toutes les civilisations ont établit un rapport étroit entre la nature
et le monde divin.
Dans l'Antiquité, chaque être du règne animal, végétal ou minéral,
se voit définir sa place, sa fonction et sa qualité.
Chez les anciens, chaque plante est vouée aux divinités
et est présente à chaque moment de la vie quotidienne
que ce soit
en parfumerie, en teinturerie, en cuisine ou en médecine.  
Au fil du temps, la recherche accrue de "l'utilitaire "
a estompé peu à peu nos rapports avec la végétation,
malgré les risques pour sa survie...
qui conditionne finalement la nôtre !
Mais d'où nous viennent tous ces noms de plantes ?

 

Alain nous raconte ...


Ovide (43 av. J-C.-17 ap. J-C.)

Les récits mythologiques où l'on cotoyait
le divin et le mortel,
l'animal et le végétal,
le courroux d'un dieu ou sa compassion,
nous sont parvenus essentiellement du poête latin Ovide
dans "Les métamorphoses", poême écrit au 1er siècle après J-C
Les nymphes étaient des divinités féminines définies selon leur habitat :
les driades représentaient les esprits de la forêt,
les naïades ceux des rivières, les oréades venaient des montagnes,
les océanides de la mer ....

Les nymphes et les déesses furent une source incomparable d'inspiration, dans la nomenclature botanique.
Linné en usa abondamment, mais aussi il honora ses collègues et disciples, ses maîtres à penser et professeurs
éminents ainsi que tous les botanistes voyageurs relégués très souvent dans le tiroir poussiéreux de l'histoire.

Qui en effet se soucie encore de :
 - Zinn, professeur à Gottïngen au 18ème siècle et pourtant il immortalise le genre Zinnia très connu ou encore,
 - Georges Kamel, jésuite, le premier à décrire le camélia.

Et pour les divinités :
 - Hébé, déesse de la jeunesse et fille de Zeus; elle portait la coupe de nectar aux lèvres des dieux, ce nectar
   qui rajeunissait les héros (la fleur blanche de Hebe macrantha a une forme de coupe évoquant le récipient
   digne des dieux),
 - Musa, le nom latin du bananier fut nommé en l'honneur d'Antonius Musa, médecin du premier empereur
   romain, ou encore,
 - Syringa, une nymphe des bois du nom de Syrinx qui ayant repoussé les avances du dieu Pan fut poursuivie
   sans pitié. Arrivant en bordure d'une rivière et ne pouvant traverser, elle implora ses soeurs des rivières afin
   de la secourir. Celles-ci pleines de compassion la changèrent en roseau afin d'échapper au dieu Pan. Frustré,
   ce dernier cueillit un roseau et en fit sa célèbre flûte. Linné fit du syringat le nom botanique du lilas parce que
   l'on peut faire des flûtes à partir du bois creux de l'arbuste.

Et puis, il y a toutes ces plantes qui sont immortalisées par des botanistes, savants ou célébrités :

 - Adansonia, nom latin du baobab, il rend hommage à Michel Adanson botaniste français.
 - Aubrieta, en l'honneur de Claude Aubriet, artiste ; c'est lui qui illustra de ses dessins l'expédition de
   Tournefort.
 - Begonia, découvert par le Père Charles Plumier. Il nomma la plante bégonia en hommage à Michel Begon,
   gouverneur du Canada.
 - Buddleia, l'arbre aux papillons adopté par Linné pour honorer Adam Buddle, religieux et botaniste.
 - Dahlia, nommé en l'honneur de Andreas Dahl, botaniste suédois.
 - Deutzia, arbuste bien connu, c'est jean Deutz qui finança l'expédition de Tunberg au Cap, à Java et au
   Japon, il dédiera le genre à son mécène.
 - Bignonia, cette grimpante à trompette honore l'Abbé Jean-Paul Bignon, libraire du Roi Louis XIV.
 - Davidia, l'arbre à mouchoir, ce genre est dédié au Père Armand David.
 - Douglasii, David Douglass, collecteur de plantes, surtout des fruits et des arbres, il rentre dans la légende
   davantage par les conifères dont le fameux sapin de Douglass qu'il ramène d'Amérique.
 - Eschscholzia, le pavot de Californie ramené par Douglass, qu'il nomma en l'honneur de Johann Friedrich
   Eschcholz médecin et naturaliste faisant partie de son équipe.
 - Gardenia, correspondant de Linné, Alexander Garden, Monsieur Jardin, nom prédestiné pour être botaniste.
 - Hosta, en l'honneur de Nicholaus Thomas Hoest, médecin de l'Empereur d'Autriche.
 - Kalmia, en l'honneur du naturaliste finlandais P. Kalm.
 - Koelreuteria, J.C.Koelreuter, professeur d'histoire naturelle, il fut le premier à comprendre l'importance des
   insectes pour la pollinisation et le rôle du nectar pour les attirer.
 - Lobelia, Matthias de l'Obel fut honoré par Charles Plumier pour avoir été le premier à décrire ce genre.
 - Magnolia, en l'honneur de Pierre Magnol, directeur du jardin botanique de Montpellier.
 - Montbretia, en l'honneur d'Antoine Coquebert de Montbret, il accompagna Bonaparte dans la campagne
   d'Egypte et il y mourût.
 - Robinia, en l'honneur de Jean Robin, herboriste et jardinier.
 - Sequoia, grand chef Cherokée, grand érudit, il servit de traducteur.
 - Thunbergia, en l'honneur de Carl Peter Thunberg, botaniste suédois. Plus de 300 espèces rappellent son
   immense travail, on peut citer Berberis thunbergii, Lespedeza thunbergu, Pinus thunbergii .....
 - Wisteria, nom latin de la glycine, c'est Thomas Nuttal, naturaliste lui-même qui voulut honorer Caspar
   Wistar, professeur à l'Université de Pennsylvanie.
 - Charles Plumier, découvreur du bégonia et du fuschia, Linné s'inspira de son travail, la nomenclature lui
   dédie plus de 100 espèces.
Alain Muset

5ème épisode, cliquez ici "Les grands voyageurs 1"          Retour page d'accueil

 
Retourner au contenu | Retourner au menu