1.-LES CORNUS (généralités) - Le Réveil Horticole

Aller au contenu

Menu principal :

1.-LES CORNUS (généralités)

Rubrique plantes > ARBRES & ARBUSTES
 

 Le cornouiller :
       son nom vient du latin cornus, corne, car son bois est dur comme de la corne animale.
 Un peu d'histoire ...

Dans la mythologie, tant grecque que latine,
il est souvent fait référence au cornouiller et à la cornouille, son fruit.
A commencer par Romulus qui marqua les limites de la première Rome
avec une lance faite en bois de cornouiller.
La légende dit que cette lance prit racine et
qu'un énorme cornouiller se dressait encore plus de 700 ans après.
Dans les anciens écrits,  
l'arc d'Ulysse, le cheval de Troie ou la lance de St Georges qui terrassa le dragon ....
mettent en avant le bois de cornouiller à la fois pour sa dureté et sa souplesse.
Plus près de nous, le bois de cornouiller servit à confectionner
des manches d’outils, des échasses, des rayons de roues et même des engrenages.


     Les Cornus - par Alain Muset
               Première partie
  
Généralités - maladies - exigences

 

   Généralités :
    Pourquoi Carl Von Linné a t-il donné à ce végétal le nom de "cornus" ?
    En latin, cornus nous donne déjà une piste : c'est la dureté de son bois.
    En Europe du nord, dans le monde agricole, pour remuer les pailles de
    céréales et de fenaisons, l'outil utilisé était une fourche à 2 ou 3 dents.
    Cette fourche était appelée "corne" au regard de la solidité de son bois
    exclusement faite à partir de cornouiller.
    Il ne s'agissait pas du cornouiller alba mais bien du cornouiller mâle
    "Cornus mas" ou du cornouiller sanguin "Cornus sanguinea".
    Il existe un équivalent en Europe du sud avec le micoucoulier
    "Celtis australis" dont le bois très dur était utilisé au même usage.
    Le cornouiller est d'un genre botanique exceptionnel allant de
    l'ornemental au comestible. Il fait partie de la famille des Cornacées.
    On le retrouve partout dans les régions tempérées de l'hémisphère nord
    aussi bien en Amérique du Nord, qu'en Asie ou en Europe.
    Il existe une seule espèce en Afrique, seulement 2 en Amérique du Sud
    et 5 en Amérique Centrale.
    Les 3 espèces les plus répandues du genre Cornus sont :
         - Cornus florida, Cornus kousa et Cornus alba
    L'on regroupe les espèces qui partagent les mêmes caractères d'un
    ancêtre commun et de son hérédité. Cette classification se fait grâce
    à la carte génétique de l'espèce, soit le génome.







.

 Maladies :
    A.- Ce sont
les maladies cryptogamiques que les cornus redoutent le plus.
         On trouve deux formes de pénétration :
             1.- par les blessures, craquelures, piqûres d'insectes, plaies lors de la taille
                  qui sont toutes des portes d'entrée pour le mycélium.
             2.- par voie naturelle via le pédoncule, les chancres, les fruits momifiés.
         Ces 2 vecteurs sont liés aux conditions météorologiques, la chaleur, le froid et
          l'humidité. Cette maladie est moins agressive en Europe alors qu'elle est un
          véritable fléau en Amérique du Nord sur Cornus florida et Cornus nutalli.
    B.-
La septriose : provoque des nécroses sur les feuilles.
         Elle affecte davantage l'aspect esthétique que la santé de la plante.
    C.- Il y a surtout
l'anthracnose du cornouiller,
         causée par le champignon Discula destructiva (la discula destructive) :
         Premier symptôme, des taches brunes ou noires apparaissent sur les feuilles.
         La nécrose envahit le pétiole et gagne ensuite les rameaux en provoquant des
         chancres qui font dépérir les branches et finalement provoque  la mort de l'arbre.
         Les nouveaux hybrides résistent presque totalement à l'anthracnose du cornouiller.
         Ce champignon se plait et se multiplie plus facilement à l'ombre et à la fraîcheur,
         mais l'éradication est presque impossible.
   
   

.

     Exigences du cornus :
          Mieux vaut connaître les exigence des cornus avant de les implanter au jardin !
          Dans la majorité des cas, le PH de votre terre doit avoisiner les 6 à 6,5 et donc un sol acide.
          Celui-ci doit être profond, frais et riche en matière organique.
          Cela sera parfait pour les Cornus florida, kousa, nuttalli ainsi que pour les hybrides de Rudgers.
          Ils peuvent à la limite prospérer dans des sols neutres avoisinant un PH de 7.
          Par contre, les Cornus sanguinea, alba, stolonifera et Cornus mas acceptent très bien des sols
          calcaires au delà de PH7.      Toutes ces considérations doivent être prises en compte afin de
          pouvoir profiter pleinement de ces arbres et arbustes.
                                                                                                        
Alain Muset         

 
 

Pour atteindre : 2ème partie (Cornus d'Europe)
                                  3ème partie (Cornus d'Amérique)
                                  4ème partie (Cornus d'Asie)
                                 

 
 

Bibliographie :

    Arbres et arbustes pour parcs et jardins -                      Van den Berk et les arbres
           par Jéléna de Belder & Xavier Missone
    Le grand livre des arbres par Hugh Johnson
                  Les arbres - par Roger Philips
    Encyclopédie des jardins - Ed. Larousse                         Arbustes - par Didier Willery
    
Encyclopédie du monde végétal - Ed. Quillet                   Arbustes - par Roger Philips
    
Flore des arbres, arbustes & arbrisseaux - par Rol           Cornus - par André Gayraud
    
La pépinière - par Krussman                                         Tout le jardin - Thallandier

    
    

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu