LE CAMELIA - Le Réveil Horticole

Aller au contenu

Menu principal :

LE CAMELIA

Rubrique plantes > ARBRES & ARBUSTES
 

    Le camélia, généralement nous rappelle ...
La Dame aux camélias : (1848) roman (autobiographique) d'Alexandre Dumas fils :

On y découvre l'histoire d'une courtisane nommée Marguerite Gautier, dont le narrateur,
le jeune Armand Duval, retrace la vie et les souffrances.
Histoire tragique d'une jeune femme dont le surnom est né de son habitude d'arborer
un bouquet de camélias lors de ses sorties au théâtre.
L'auteur s'est inspiré de l'amour qu'il a lui-même porté à Marie (Alphonsine) Duplessis.
C'est ainsi que par ricochet, à la parution de l'ouvrage, ce titre fut dévolu à cette dernière.
Et d'ailleurs sur le petit monument de sa tombe au cimetière Montmartre
est scellée une couronne de camélias blancs artificiels.

Chanel et le camélia, une histoire d'amour !

Pour Mademoiselle, c'était la fleur de prédilection de toutes les saisons.
Au fil des modes, les artisans modistes, joalliers, brodeurs, plumassiers et bottiers
ont continué à s'inspirer de cette fleur pour habiller les créations
de la célèbre Maison de couture.

Le nom botanique de Camellia fut donné à cette plante en 1735 par
le botaniste suédois Carl Von Linné,
en l'honneur du père jésuite Georg Joseph Kamel.

 

Famille : Théacées
Hauteur : 1.5 m à 3 m
Période de floraison : de septembre
    à mai (selon espèces et variétés)
Couleurs des fleurs : Rouge, Rose,
                 et aussi blanche, jaune

Type de sol :
Bien drainé, Humifère
  (enrichie de compost décomposé)
Acidité du sol : pas trop acide
            (mais surtout pas calcaire)
Humidité du sol : maintenir le sol
                        frais toute l'année
Multiplication : bouturage

Type : Arbuste à fleurs
Origine : Asie de l'est et sud-ouest
Période de plantation :
                    de novembre à mars

Exposition :
mi-ombre  (NO idéale)
               (éviter les vents froids)
Feuillage : persistant
Utilisation : isolé, haie libre ou en bac
Type de végétation : vivace
Rusticité : pleine terre jusqu'à -20°C
                 (en bac maximum - 5°)  
Plantation, rempotage : automne,                                     printemps

Le camélia :
Cet arbuste est connu pour sa floraison généreuse mais aussi pour fleurir toute l’année selon les espèces.
Il existe plusieurs centaines d’espèces, dont la plus connue est le Camélia du Japon (Camellia Japonica).
Des massifs de plusieurs sujets constituent de superbes tâches de couleur dans un jardin.
On les trouve également en isolé, aussi au milieu d’une haie fleurie ou même sur les balcons et terrasses où il est parfaitement adapté car on peut les laisser en bac tout au long de leur vie.
Réputés pour leurs belles fleurs roses, rouges, blanches ou jaunes à la structure complexe, les camélias sont parfaits pour les jardins glacés puisqu'ils résistent au froid (moyennant un paillage) et ne perdent pas leurs feuilles épaisses et luisantes.

Il existe des espèces dont la floraison survient au printemps, comme le camélia japonica, et d'autres qui fleurissent en automne, comme le camélia sasanqua, aux fleurs plus petites.

Quelques variétés intéressantes :
- Camellia japonica est l'espèce la plus couramment vendue
- Camellia japonica 'Kramer's supreme' aux fleurs rouges très doubles et
   odorantes
- Camellia sasanqua , le camelia d'automne ou aussi appellé le camélia
   parfumé fleurit en automne et en hiver
- Camellia sasanqua 'Showa supreme' au doux parfum
- Camellia 'Nishiki-Kirin'


Camélia japonica 'Preston rose'

      Camélia Kerguelen

     Camellia chrysantha

   
Camellia japonica 'White

Plantation du camélia : (pas de plantation quand la terre est gelée)
Peu exigeant, le camélia peut être planté dans un pot ou en pleine terre, de novembre à mars (plutôt en automne pour favoriser le bon enracinement).
L'arbre camélia peut être mis en terre même s'il est déjà fleuri. Il ne supporte pas le sol calcaire, il convient donc de lui offrir un sol peu acide, riche et humifère comme de la terre de bruyère ou du terreau et de privilégier un emplacement mi-ombre. (Mélange pour 1/3 de terre de bruyère, 1/3 de terreau et 1/3 de terre de jardin suivi d'un arrosage abondant)
Les espèces qui fleurissent en automne ou en hiver, comme le camellia sasanqua peuvent être plantées sans difficultés jusqu’au printemps.  Le camélia apprécie le soleil mais redoute les situations brûlantes.
La mi-ombre est souvent le meilleur compromis.

Taille et entretien du camélia :
Le camélia aura besoin d’un arrosage régulier durant les 2-3 premières années, surtout en cas de fortes chaleurs et aussi afin de favoriser la reprise des racines dans le sol.
Un paillis d’écorces de pin toute l’année permet de maintenir l’humidité et la fraicheur du sol et la décomposition apporte l’acidité dont la camélia a besoin.
En pot, la plante ne supporte pas les gelées qui fragilisent ses racines en surface.
En pleine terre, il convient de pailler les arbustes avant les rigueurs de l'hiver.
S'il est conservé à l'intérieur durant l'hiver, ne pas dépasser les 17 °C.
L'apport d'un engrais pour plantes de bruyère est utile au printemps et à l’automne.

Maladies, parasites :
La cochenille est le principal ennemi du camélia. On reconnait sa présence par l'apparition de taches noires
sur les feuilles. Il existe des anti-cochenilles à base d’huile blanche qui ont prouvé leur efficacité et une pulvérisation à base de purin d’orties est également efficace en cas d’attaque.
La chlorose, les feuilles du camélia jaunissent ou se décolorent : c’est souvent un problème de carence dans
le sol et/ou d’une terre trop calcaire. Il suffit en général de reprendre un arrosage régulier et un apport d’engrais pour plantes de bruyère pour venir à bout de ce phénomène.
Une couche de poussière brun-noire, comme de la suie, se dépose sur les feuilles : ce problème, qu’on appelle la fumagine, est souvent la conséquence d’autres maladies ou parasites comme les cochenilles. Le champignon se développe en effet sur le miellat déposé sur les feuilles par les cochenilles ou les pucerons
Conseil à propos du camelia :
Le paillage empêche les mauvaises herbes de pousser, protège contre le froid et nourrit la terre d’éléments naturels.
Les écorces de pin maritime sont excellentes pour les plantes de bruyère car elles ont l’avantage d’être acides.
Enfin, si le camélia n’aime pas le soleil trop brûlant, il n’aime pas non plus les situations trop ombragées.
                                                                                                     Franz De Weerd

 
Retourner au contenu | Retourner au menu